Joe Newman vous connaissez ? Non ? Mais si … un anglais ? Toujours pas ? Mais si j’vous dis… Allez un indice, il chante dans un groupe de jeunes anglais connus depuis 2012… Hunger of The Pine tout ça… Breezeblocks… Voilà Alt-J bien joué. Bon bah ce monsieur qui chante fait une collaboration avec le groupe Portico. Ce groupe, qui s’appelait avant Portico Quartet avant le départ d’un de ces membres va sortir prochainement son quatrième album Living Fields. La musique est très électronique, planante et plutôt entêtante et expérimentale.

Dernière chose, le groupe est en tournée française en mai et passera par Paris le 18, Ris-Orangis le 19 et Strasbourg le 20.

19 mars 2015 New tracks

Présent dans leur second album « This Is All Yours », cette reprise de Lovely Day du grand soulman Bill Withers par Alt-J (∆) est à écouter sans modération. Si la version diffère complètement de l’originelle, empêchant une comparaison délicate, je trouve ce « nouveau » Lovely Day très abouti. Vous pourrez vous faire une idée avec la version de Bill Withers (1977) ci-dessous.


22 octobre 2014 New tracks, Old tracks

Pour patienter jusqu’au 22 septembre et la sortie de « This Is All Yours », voici la première en live d’Every Other Freckle, l’un des nouveaux titres d’Alt-J (∆), depuis le plateau de Conan O’Brien.

10 septembre 2014 New tracks

Nouvel extrait du prochain album d’Alt-J, « This Is All Yours », qui sort le 22 septembre, voilà Every Other Freckle, pas encore au niveau d’Hunger of the Pine, mais sympathique quand même.

27 août 2014 New tracks

On vous a déjà parlé du prochain album de la formation anglaise Alt-J (∆)  et , attendu pour le 22 septembre. Voilà le premier clip de « This Is All Yours », Hunger Of The Pine et son sample de Miley Cyrus, oui, oui. Réalisé par Nabil Elderkin -déjà derrière la caméra pour Bon Iver (Holocene), Arctic Monkeys (Why’d You Only Call Me When You’re High?) ou Foals- le clip spectaculaire met en scène une véritable chasse à l’homme.

17 juillet 2014 New tracks

Après Hunger of the Pine, Alt-J (∆) présente un nouveau morceau de son prochain album qui sortira le 22 septembre. Plus rock, plus punchy, le titre s’avère encore une fois très bon ! L’attente sera longue…

7 juillet 2014 New tracks

Le premier extrait du nouvel album d’Alt-J est enfin disponible. « Hunger of the Pine » a été diffusé en avant-première sur NPR avant de se retrouver sur le Soundcloud du trio anglais. Assez dark, ce morceau est à contre-courant avec les singles estivaux qui sortent un peu partout en ce moment. Il est aussi à contre-courant puisqu’il sample « 4×4 » de Miley Cyrus… Qu’importe, vu la qualité de ce premier extrait (où l’on peut entendre quelques paroles en français). « This Is All Yours », futur album d’Alt-J attendu pour le 22 septembre, s’annonce tout aussi jouissif que « An Awesome Wave ». On a hâte.

 

18 juin 2014 New tracks

DedaleSonore | Alt-J

Alt-J (∆) avait fait sensation voilà deux ans avec un premier album adoubé par la critique, « An Awesome Wave », mêlant rock, folk, et rythmes hip-hop. Le groupe a annoncé cette semaine la sortie d’un second disque pour septembre (le 22 pour être précis) s’intitulant « This is all yours » et c’est une excellente nouvelle ! Espérons que les Anglais sauront transformer l’essai.  Pour ceux qui auraient la mémoire courte, Alt-J (∆), c’est ça :


14 juin 2014 Old tracks

Bilan Eurockéennes 2013 | DedaleSonore

Ah les Eurockéeennes ! Le plus beau des festivals de l’Est (DedaleSonore approved) nous proposait cette année sa 25ème édition. Encore une fois, on y était. Et on compte bien vous raconter notre week-end, exceptionnellement cette année en version extended, sur 4 jours. On vous avait conseillé un carnet de route pour organiser votre week-end… Vous verrez qu’on s’en est parfois un peu éloignés. C’est ça aussi les Eurockéennes : espérer voir plein de trucs et finalement y aller un peu au feeling. Bilan de ces 4 jours de musique, de soleil et d’apéros dans le cadre enchanteur de la Presqu’île du Malsaucy.


[#DAY1] JEUDI

Nos Eurockéennes 2013 se sont ouvertes avec le premier concert du week-end sur la Grande Scène, celui de GARY CLARK JR. Bien sympathique en fin d’après-midi ensoleillée (mais non moins boueuse étant donné les orages de la veille, qui auront malgré tout épargné l’intégralité des 4 jours de fête cette année), même si la Grande Scène paraissait totalement surdimensionnée pour Gary et ses acolytes. Les JUVENILES, qui devaient de leur côté gérer une scène bien plus petite, y sont parvenus avec brio. Les rennais, devenus incontournables en quelques mois à peine, accompagnés de leurs synthés et de leur pop new wave, ont réussi à faire danser la Plage. Des morceaux bruts, une pop froide, des synthés glacés, idéal pour une fin d’après-midi presque caniculaire. Un concert assez intense avec une mention particulière pour We Are Young. Kiffant. Constat au passage : il y a bien plus de monde que ce à quoi on pouvait s’attendre en un jeudi très inhabituel. Ca fait plaisir. On espérait ensuite échapper à ASAF AVIDAN, c’est raté. C’était finalement « moins pire » que prévu, mais mon avis marqué sur le personnage et sa voix (que l’on considère toujours comme insupportable) n’ont pas changé. Retour à la Plage pour ALT-J, probablement un des concerts qu’on attendait le plus cette année. Et finalement… Finalement leur présence scénique très faible et l’apport très limité du live à leur musique (en particulier sur une scène de festival), n’ont fait de ce concert qu’un moment agréable, sans plus. Un petit passage par la Grande Scène pour la fin de -M- (qui du côté de la présence scénique est plutôt doué, faut bien le dire) et il est l’heure d’aller voir CHAPELIER FOU et son électro instrumentale. Là encore, c’est assez peu convaincus qu’on repartira du Club Loggia ; sa musique minimaliste et maîtrisée malgré ses impros nous aura certes permis de nous échapper, mais ça manquait un chouia d’entrain. Changement d’ambiance en enchaînant non pas par JAMIROQUAI comme prévu, mais étonnamment par MAJOR LAZER. Plutôt qu’une plongée dans la funk et les années 1990 avec le Space Cowboy, ça a été une plongée dans un espèce de néant musical… Clairement le plus mauvais concert du week-end (musicalement parlant), peut-être même le plus mauvais depuis le passage de Missy Elliott en 2010 (l’épisode de la bouteille en verre, rappelez-vous…), et pourtant, et pourtant… Rarement on aura vu une ambiance aussi explosive. La Plage est en délire. On se permet quand même de rester pas loin de la consternation (on a eu droit à un début de Harlem Shake, on est d’accord que c’est totalement dépassé ?). Clôture de la soirée, le producteur et DJ allemand BOYS NOIZE nous aura convaincu avec son set de plus d’une heure sur l’Esplanade Green Room. Un show rudement bien mené et très efficace perché sur sa tête de mort lumineuse. Au point d’oublier clairement que LA FEMME joue au même instant au Club Loggia. Ce sera pour la prochaine fois.

Juveniles @ Eurockéennes 2013 | DedaleSonore

Malsaucy @ Eurockéennes 2013 | DedaleSonore

Alt-J @ Eurockéennes 2013 | DedaleSonore


[#DAY2] VENDREDI

On commence ce deuxième jour par un très rapide passage par la Grande Scène pour AIRBOURNE, du hard-rock seventies puissant, assez entraînant. Puis c’est très vite l’heure du groupe pop-folk LILLY WOOD & THE PRICK, qui ne s’était (et c’en est presque étonnant, non ?) pas encore produit au Malsaucy, malgré plus de cinq ans d’activité. Un concert très gentillet, très pro (un peu trop ?), qui s’est achevé très gentillement sur un très gentil enchaînement Hey It’s Ok, Down the Drain, My Best. On danse un peu, sans pour autant risquer un seul instant de renverser nos pintes de bière : gentil dans l’ensemble quoi. Les bières terminées, il est l’heure de se rapprocher de la Grande Scène pour SKIP THE USE, dont les concerts sont généralement plus mouvementés. C’est drôle la première fois (Artefacts 2012 à la Laiterie), mais la seconde c’est vite lassant. Mais ce qui est certain, c’est qu’il est impossible de nier l’engagement scénique de Mat Bastard. Après Cup of Coffee, la curiosité nous pousse à jeter un œil à la création Eurockéennes de l’année : le CLUB DES JUSTICIERS MILLIARDAIRES D’ABIDJAN. Major Lazer ne valait pas le coup jeudi, on tient là notre flop du vendredi. Du hip-hop sans grand intérêt affublé d’animations vidéo réalisées sur Windows Movie Maker. Un demi-point quand même pour les petits noms du crew : Anaconda Dj Serpent Noir Sarkozy ou encore les danseuses de l’Ecole du Cul. Un demi-point on a dit. Et cinq petites minutes maximum. Il est temps d’aller à l’Esplanade Green Room pour la venue de Yoann Lemoine, alias WOODKID. Un gars qui ne fait pas l’unanimité : on crie au génie, on crie au scandale. Mais généralement, on crie. On doutait, mais on espérait de certains morceaux qu’ils soient jouissifs en live. Raté. Chiant, artificiel et limite mégalo. La prochaine fois, autant projeter ses clips à la buvette, on s’en satisfera. Très bien pour des publicités vantant les voitures de qualité française, moins bien en live. C’est ainsi. Après un très rapide passage dans le coin de la Grande Scène pour les SMASHING PUMPKINS, gros morceau du rock alternatif US, c’est l’heure de GESAFFELSTEIN, en live sur l’Esplanade Green Room. Une heure d’electro sombre, très noire, violente et presque oppressante, si proche au premier regard mais tellement éloignée de son prédécesseur sur cette scène. Le « nouveau prince de la techno française » a mérité son titre. Mention spéciale à Pursuit et Viol : très bien pour des publicités vantant les voitures de qualité française, encore mieux en live. C’est ainsi ! Piste d’envol parfaite pour se lancer à l’assaut de la Grande Scène pour revoir les BLOODY BEETROOTS dont le live aura été rondement bien mené. Un peu moins bourrin qu’il y a quelques temps sur la Plage mais bien kiffant !

Lilly Wood and the Prick @ Eurockéennes 2013 | DedaleSonore

Coucher du soleil @ Eurockéennes 2013 | DedaleSonore

Club des Justiciers @ Eurockéennes 2013 | DedaleSonore

Woodkid @ Eurockéennes 2013 | DedaleSonore


[#DAY3] SAMEDI

Troisième jour n’est en 2013 pas dernier jour : voici tout l’intérêt de prolonger le festival d’une journée. Un samedi qui est probablement la meilleure journée du week-end pour les amateurs d’électro, avec notamment le retour de LA PLAGE A PEDRO en fil rouge de la soirée. Mais c’est avec la fin du concert de BLACK REBEL MOTORCYCLE CLUB que l’on commence cette journée. Du rock sauvage programmé un peu tôt, c’est un peu dommage. On enchaîne avec MYKKI BLANCO qui ouvre la Plage à Pedro : du hip-hop balancé par des mecs au style qu’on qualifiera de particulier. Pourquoi pas. Après une petite pause en compagnie de BUSY P (Pedro Winter), on enchaîne avec DINOSAUR JR. Il faut bien le dire, cette programmation au milieu de la Plage à Pedro semblait étrange. Après une ovation demandée par Pedro qui semble vraiment les apprécier, ils assurent le show avec leur grunge brut à l’ancienne, le son est plutôt bon, la Plage est ravie. Busy P reprend du service avant l’arrivée tardive des mecs d’IS TROPICAL. Quelques difficultés pour installer le matériel, suivies de quelques difficultés au début du concert, et d’une « gueule de bois » selon leurs propres mots… C’est un peu mal parti et ils ont eu un peu de mal à se rattraper, même si l’ensemble n’était pas dégueu. Même The Greeks était en-deçà de ce qu’on était en droit d’attendre. Petite interruption dans le fin de la soirée très Plage à Pedro pour se rendre du côté de la Grande Scène qui accueille les TWO DOOR CINEMA CLUB, de retour après un premier passage (il y a deux ans pour la sortie du succès Tourist History). Le nouvel opus, Beacon, est un peu en-dessous. Ca se ressent en concert : plutôt joyeux, assez plaisant, mais assez peu d’énergie. Et surtout un peu en mode grosse tête : tout est carré, mais pas forcément très sincère. Il manque clairement un brin de folie chez ces irlandais. L’envie s’effrite petit-à-petit et l’heure de l’abandon approche. Wake Up, un des meilleurs morceaux de Beacon, aura été de trop. On se rassasie avec un mec au look tellement improbable (style norvégien blond aux cheveux longs en survet blanc qui veut se donner l’air plus jeune qu’il ne l’est)… Il ne faut pas se fier aux apparences. Le live du français JACKSON AND HIS COMPUTER BAND a été un des meilleurs moments de la Plage à Pedro 2013. Huit ans qu’il se cachait on ne sait où, et effectivement, c’est bien dommage. Heureusement qu’il est venu nous rappeler qu’il est l’un des meilleurs éléments de la musique électro hexagonale. Un set efficace agrémenté de montées toujours bien amenées. On valide. Encore une infidélité à la Plage à Pedro pour le concert de FAUVE. Un monde fou s’est entassé jusqu’à une distance importante de la scène (mais pourquoi donc ne pas les avoir programmé sur une plus grande scène ?). Alors, groupe en carton ou véritablement sincère dans sa démarche ? On leur avait accordé cinq minutes pour nous fournir la réponse. On est restés tout le long. Heureux de jouer pour la première fois devant autant de monde, leur énergie a conquis la foule. Les paroles paraissent parfois un peu niaises, l’ensemble ressemble parfois à du vulgaire slam, mais ça déborde d’énergie, c’est ultra-communicatif. On retiendra Hauts les cœurs et surtout la clôture Blizzard, Nuits Fauves, Kané. Ovation. C’était bien, le doute sur la sincérité du groupe se lève largement, reste peut-être celui à propos de leur devenir à plus long terme. Les concerts à ne pas manquer s’enchaînent. Vient l’heure de PHOENIX sur la Grande Scène, l’autre groupe français à faire son retour cette année, mais le seul des deux à faire ce retour sur scène. Déçu par leur dernier passage (un dimanche après-midi sur la Grande Scène) où le manque de charisme et de présence scénique était flagrant ; il y a du mieux, même s’il y a encore du travail. Et comme Bankrupt! n’est pas absolument exceptionnel, ce léger mieux au niveau de la présence scénique n’aura pas suffi. Il est l’heure de clore la soirée par un dernier passage à la Plage à Pedro, avec tout d’abord KAVINSKY, dont le set avait été interrompu par les orages lors de l’édition précédente. Un DJ set assez peu inspiré dont on se contentera avant l’arrivée de CASSIUS que l’on attendait avec plus d’impatience. Un DJ set plutôt bien mené clôturant parfaitement cette journée en jouant les prolongations au-delà des 3h. Mention spéciale pour Aerodynamic mixé avec We Are Your Friends et I <3 U SO en fil rouge du set.

Dinosaur Jr @ Eurockéennes 2013 | DedaleSonore

Chaussures @ Eurockéennes 2013 | DedaleSonore

Coucher du soleil @ Eurockéennes 2013 | DedaleSonore

Phoenix @ Eurockéennes 2013 | DedaleSonore


[#DAY4] DIMANCHE

Un quatrième jour de festivités qui s’annonce très rock. La fatigue se faisant sentir et le barbecue jouant (probablement volontairement) les prolongations, on n’arrive que pour le début de MASS HYSTERIA (on se contentera du début et de ce simple commentaire) avant d’aller voir les BLACK ANGELS de très loin à l’ombre de la buvette, en passant par l’Esplanade Green Room où se produisent, très en retard et (on l’apprendra par la suite) sans leur matériel (resté dans un camion perdu sur les routes du Territoire de Belfort) les VACCINES. Pas subjugués par la programmation du jour, on flâne au gré des envies. CHVRCHES assure le strict minimum au Club Loggia, TAME IMPALA ne soulève pas les foules. On se surprend à adhérer à SKUNK ANASIE et à sa très belle chanteuse Deborah Dyer, qui tentera avec succès un slam debout dans la foule. C’est rythmé, c’est sympa, sans qu’on n’en soit pour autant subjugués. DISCLOSURE semble assurer, ça passe très bien en musique d’ambiance pour chiller devant la Grande Scène. LA tête d’affiche du week-end se lance : Damon Albarn revient avec BLUR 18 ans après un premier passage. Girls & Boys ouvre l’heure et demi sur les chapeaux de roue, mais tout s’effondre très vite, avec des enchaînements laborieux, des gros moments de flottement. On aurait définitivement préféré qu’il se pointe avec Gorillaz. On va se poser à la Plage où RED FANG joue devant trois pelés qui attendent le feu d’artifice final, d’où on entendra de bien loin les notes finales de Song 2.

Black Angels @ Eurockéennes 2013 | DedaleSonore

Tame Impala @ Eurockéennes 2013 | DedaleSonore

Pirate @ Eurockéennes 2013 | DedaleSonore

Skunk Anansie @ Eurockéennes 2013 | DedaleSonore

Feu d'artifice @ Eurockéennes 2013 | DedaleSonore


Ces quatre jours de festivités se sont ouverts sur un jeudi très encourageant tant au niveau de la fréquentation que de la programmation, avant de se poursuivre par un vendredi légèrement en demi-teinte, un samedi quasiment parfait et de se clore par un dimanche mollasson à l’image d’une motivation d’un quatrième jour peut-être de trop. Une très belle édition dans l’ensemble, qui a battu tous les records de fréquentation du festival avec 127000 personnes. Dans l’équipe, on est plutôt du genre accros. Parfois convaincus, parfois déçus, tantôt subjugués, tantôt surpris. Toujours fidèles. Rendez-vous bien entendu encore une fois l’an prochain !


Réécoutez notre playlist Eurockéennes 2013

Retrouvez nos photos du week-end (pas toutes très franchement réussies) sur le compte Instagram DedaleSonore, et toutes les photos Instagram tagguées #Eurocks2013 et #Eurocks

Relisez également nos bilans des années précédentes ! 2012, 2011 #1 #2 et #3, 2010 #1 et #2

26 juillet 2013 Live Report

Eurockéennes 2013 | DedaleSonore

A lire : Eurockéennes 2013 : carnet de route (analyse de la programmation heure par heure et playlist spéciale)

Enfin, la programmation complète !

Ah les Eurockéeennes ! Vous l’aurez compris, dans l’équipe, on est plutôt du genre accros. Parfois convaincus, parfois déçus, tantôt subjugués, tantôt surpris. Toujours fidèles. En 2013 une fois de plus, on sera de la partie. On fêtera, avec probablement bien plus de 100000 autres personnes, les 25 ans du festival, qui pour marquer le coup s’installera un jour supplémentaire au Malsaucy dès le jeudi 4 juillet et jusqu’au dimanche 7 juillet 2013.

La programmation complète a désormais été dévoilée par les organisateurs ; c’est la fin de nos investigations pour cette année. L’heure d’un coup d’œil attentif sur les groupes qui viendront rythmer ces 4 jours de musique, de fête, et souhaitons-le, dans les cœurs et dans le ciel, de soleil :


JEUDI


ALT-J | JAMIROQUAI | -M-
BOYS NOIZE | WAX TAILOR
LA FEMME | JUVENILES
CHAPELIER FOU | MESPARROW
GARY CLARK JR | ASAF AVIDAN
MAJOR LAZER | JOEY BADA$$
SKATERS | PARQUET COURTS


VENDREDI


THE SMASHING PUMPKINS | AIRBOURNE
ARCHIVE | SKIP THE USE
THE BLOODY BEETROOTS | WOODKID
LILLY WOOD & THE PRICK | ELECTRIC ELECTRIC
GESAFFELSTEIN | MATTHEW E. WHITE
DEAP VALLY | ACTION BRONSON
DANNY BROWN | JUPITER & OKWESS INT.
FIDLAR | BEWARE OF DARKNESS
TRASH TALK | PIH POH
LE CLUB DES JUSTICIERS MILLIARDAIRES D’ABIDJAN


SAMEDI


PHOENIX | TWO DOOR CINEMA CLUB
LA PLAGE A PEDRO [avec KAVINSKY,
BUSY P, IS TROPICAL, CASSIUS,
JACKSON AND HIS COMPUTER BAND
DINOSAUR JR, MYKKI BLANCO
]
A$AP ROCKY | BLACK REBEL MOTORCYCLE CLUB
KERY JAMES | LOU DOILLON | FAUVE
JC SATÀN | VON PARIAHS | OY
YULES | GRIEFJOY | THE STRYPES
VALERIE JUNE | MATISYAHU | RICH AUCOIN


DIMANCHE


BLUR | MY BLOODY VALENTINE
THE BLACK ANGELS | THE VACCINES
TAME IMPALA | NEUROSIS
SKUNK ANANSIE | MASS HYSTERIA
KENY ARKANA | HYPHEN HYPHEN
DISCLOSURE (LIVE) | PALMA VIOLETS
GRAVEYARD | RED FANG
CHVRCHES | KVELERTAK | DA OCTOPUSSS


+ Arts de rue
Les Grandes Personnes de Boromo / Stand 2000
Les Bigbrôzeurs / Les Cadrés / Les Vernisseurs

Les horaires complets

Horaires Eurockéennes de Belfort 2013 (jeudi) | DedaleSonore

Horaires Eurockéennes de Belfort 2013 (vendredi) | DedaleSonore

Horaires Eurockéennes de Belfort 2013 (samedi) | DedaleSonore

Horaires Eurockéennes de Belfort 2013 (dimanche) | DedaleSonore

2013 : l’année des retours ?

Le premier nom a avoir été confirmé aura été Blur. Ils reviendront à Belfort 18 ans après un premier passage sur la Grande Scène des Eurocks, pour une exclusivité française. Et ce ne seront pas les seuls à revenir au Malsaucy puisqu’il semblerait bien qu’on assiste à une pléiade de retours ! Parmi eux, Jamiroquai, 18 ans après également, Phoenix, dont le nouvel album est incontournable, les Two Door Cinema Club, avec sous le bras Beacon, le successeur de Tourist History, Airbourne, Archive, Matthieu Chédid, les Smashing Pumpkins, Boys Noize ou encore les Bloody Beetroots.

Eurockéennes 2013 : les premiers noms | DedaleSonore

Pas seulement !

Ces 25 ans seront également l’occasion de découvrir Alt-J et leur album An Awesome Wave dont on est tombés sous le charme, Tame Impala (qui tenait une place tout particulière dans nos bilans de 2012), Skip The Use… Seront également présents pour notre plus grand plaisir Woodkid, Lilly Wood & The Prick, Juveniles, Gary Clark Jr, Cassius, Is Tropical, ou encore Griefjoy. Bon, forcément, si on faisait la programmation nous-mêmes, quelques groupes n’auraient pas été programmés, mais c’est le jeu : à eux de nous surprendre.

Rendez-vous en juillet pour le live report de cette édition des 25 ans, et entre temps sur DedaleSonore pour découvrir les groupes qui valent le détour dans cette riche programmation ! N’hésitez pas à nous suivre sur Twitter et Facebook pour être tenus au courant. On publiera quelques chroniques d’artistes qui seront présents, c’est promis.

Revivez les éditions précédentes en fouillant dans nos archives : édition 2012, édition 2011 (1)+(2)+(3), édition 2010 (1)+(2)…

A lire : Eurockéennes 2013 : carnet de route (analyse de la programmation heure par heure et playlist spéciale)


17 avril 2013 Agenda

12
1 2